À Propos

Le réseau de Montréal

Notre histoire

Le réseau — initialement installé pour répondre aux besoins thermiques du Canadien National — dessert aujourd’hui plus du tiers du centre-ville de Montréal.
Depuis sa création en 1947, CCUM exploite la centrale thermique de Montréal. Elle alimente en chauffage et en climatisation le cœur du centre-ville.

1947

CCUM implante la centrale et installe le réseau de Montréal.

1996

Gaz Métro rachète CCUM.

2000

CCUM ajoute à son offre l’eau chaude et l’eau froide, via le nouveau quartier de la Cité multimédia.

2006

Dalkia Canada, filiale énergie du groupe Veolia Environnement, entre au capital à hauteur de 50%.

2010

CCUM investit plus de 5 millions de dollars pour minimiser ses émissions de CO2. Depuis, 30 000 tonnes de CO2 ont été revendues sur le marché volontaire nord-américain des GES (gaz à effet de serre).

2013

CCUM installe une nouvelle chaudière et des panneaux solaires thermiques.

2016

Gaz Métro Plus acquiert les parts de Veolia Environnement et devient propriétaire unique de CCUM

TROIS RÉSEAUX DISTINCTS

24H/24 ET 7J/7, CCUM GÈRE TROIS RÉSEAUX DISTINCTS :
UN RÉSEAU VAPEUR, UN RÉSEAU EAU CHAUDE ET UN RÉSEAU EAU REFROIDIE.

Ces réseaux sont alimentés par quatre chaudières (puissance totale de 145 MW) et par quatre refroidisseurs (puissance totale de 10 MW). Ces installations sont dimensionnées pour répondre aux besoins énergétiques de ses clients, quelles que soient les conditions climatiques.

Les réseaux de CCUM alimentent plus de 1,8 million de m2 d’espaces à vocations diverses : tours de bureaux, centres commerciaux, hôtels, gare de chemin de fer, campus et appartements de prestige.

LA QUALITÉ CCUM

CERTIFICATION VAPEUR

La vapeur produite par CCUM remplit tous les critères de certification, notamment en terme d’humidification de l’air ambiant des immeubles.

LA DÉMARCHE LEED

Les réseaux urbains d’énergie obtiennent d’excellents résultats dans les plans d’évaluation environnementale tels que LEED. Ils offrent une solution durable et rentable pour l’approvisionnement en chauffage et en climatisation.

En plus de contribuer à la diminution des rejets de particules, un immeuble raccordé au réseau de climatisation n’a pas recours aux fluides réfrigérants tels que les CFC (dommageables pour la couche d’ozone) ni à aucune autre substance chimique.

Comment se raccorder ?

IDEA